- Railway to Heaven ?

« C’est sur les rails qu’est notre destinée. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I don't feel like dancin' (Pendragon)

Aller en bas 
AuteurMessage
Onyx
Spécialisation : Combat rapproché
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: I don't feel like dancin' (Pendragon)   Dim 19 Juin - 15:52

C’était la folie furieuse dans la gare centrale.
Les gens, affolés, couraient dans tous les sens, essayaient de trouver abris, tentaient de protéger les avoirs de chacun, essayaient de se cacher entre le mur et la peinture. Non non, ce n’était pas Onyx qui générait une telle panique dans la gare la plus importante de Nulle Part. Même qu’elle ne se doutait pas du tout que l’ambiance serait aussi glauque, en se rendant à la gare centrale, cette journée là. Elle avait même fait des efforts, s’était habillée différemment, avait caché ses armes dans une bourse qu’elle portait en bandoulière. Elle portait ce jour là un pantalon en corduroy beige et un pull bleu foncé avec ses éternelles bottes de cowboy.

Bref, revenons à nos moutons. Ces suiveurs qui, justement, couraient dans tous les sens, lui jetaient des regards apeurés. Ce qui les faisait fuir, ce n’était pas la mercenaire habillée correctement pour une fois. C’était autre chose, quelque chose de beaucoup plus menaçant qu’une mercenaire en congé pour la journée. Enfin, en congé, c’était ce qu’elle croyait.

Onyx comprit bien vite ce qui se passait dans la gare centrale. Une horde de pirates renégats avaient décidé de s’en prendre au poste principal des sédentaires, profitant du calme des derniers jours pour faire une attaque surprise. La mercenaire n’arrivait pas tout à fait à figurer comment la sécurité avait laissé passer un groupe aussi gros et pourtant, ils étaient là, armés jusqu’aux dents, avec une seule idée dans la tête, celle de piller les richesses des habitants et leur faire assez peur pour qu’ils n’osent plus sortir de chez eux de si tôt. La jeune femme continua à avancer dans la gare, hésitant à sortir ses armes. Elle aurait voulu les laisser reposer dans son sac, pour que les pirates passent leur chemin et ne croient qu’elle n’était qu’une citoyenne, mais à bien y penser elle se dit que ce n’était pas vraiment une bonne idée. La jeune femme aux cheveux bleus décida de faire un compromis. Le premier pirate qui venait la déranger entamerait la procédure d’évacuation par la manière forte, et elle n’irait pas de main morte.

Poings serrés, elle continua d’avancer. Sa tête était légèrement calée entre ses épaules, signe qu’elle était sur ses gardes. Elle était sérieuse. Le premier qui osait s’en prendre à elle allait souffrir. On ne dérangeait pas une mercenaire en congé, ça, ils devaient bien le savoir, non? Non, apparemment, car elle sentit quelqu’un la pousser délibérément. Alors qu’elle aurait du perdre l’équilibre et se retrouver par terre, comme une petite victime effrayer, la mercenaire campa ses deux pieds au sol et prit assez de force dans son bras droit pour coller un coup de poing magistral à son opposant. Une scène qui, au ralenti, aurait été digne d’un film d’Hollywood. Le pirate, un jeune homme anormalement musclé qui ne manquait pas de le montrer alors que sa chemise était détachée et les manches roulées jusqu’aux coudes, reprit ses esprits en se frottant frénétiquement la joue, ne comprenant pas comment il était possible qu’un gringalet aux cheveux bleus et mauves à l’allure douteuse lui foute un crochet du droit en pleine gueule.

« Tu vas me le payer, p’tit con ! Siffla le renégat entre ses dents en se plaçant en position de combat. »

Onyx plissa les yeux et serra les dents. Pourtant ça se voyait qu’elle n’était pas un mec, non? Il lui manquait quelque chose de plutôt évident dans le pantalon, NON? Agacée, la jeune gemme fit quelques pas vers lui et lui jeta avant de lui donner un coup de pied sur le tibia :

« J’suis une fille. »

Ce n’eut pas réellement l’effet désiré : au lieu de se plier de douleur, leva la jambe et laissa retomber, reprenant sa position initiale comme si le coup qu’elle lui avait asséné ne lui avait pas fait mal du tout. Onyx poussa un grognement et évita le poing du gros lourdaud avant de le frapper une nouvelle fois au visage, histoire de le déstabiliser un peu. Combo time, elle enchaîna avec un croche-pied pour le faire tomber sur le sol. Tout alla comme prévu et le pirate s’échoua sur le sol. La mercenaire lui marcha littéralement dessus, prenant la poudre d’escampette vers un endroit où il y aurait plus de gens, et donc, des gens pour l’aider, des gardiens, peu importe. Quelqu’un. Son regard se porta immédiatement sur le bâtiment principal. Là, où œuvraient les gens importants chez les sédentaires. Il y aurait certainement de la sécurité pour lui prêter main forte, là-bas. La jeune femme regarda derrière elle pour découvrir que le lourdaud s’était relevé et la prenait à présent en chasse. Elle partit à la course vers le bâtiment principal, espérant de toutes ses forces que ses théories ne soient pas fausses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I don't feel like dancin' (Pendragon)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Cycle de Pendragon de Stephen Lawhead
» Pendragon
» PENDRAGON JDR
» ~ i feel so
» [Gold Paladin] Can You Feel the Sunshine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Railway to Heaven ? :: >> Second station : Our world ~ :: Les Gares. :: Gare Centrale.-
Sauter vers: