- Railway to Heaven ?

« C’est sur les rails qu’est notre destinée. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just A Cold Dish [ Kid ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aël
Apothicaire
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 05/03/2011
Localisation : Dans son wagon style romanichel.

MessageSujet: Just A Cold Dish [ Kid ]   Lun 7 Mar - 14:11

Dans la chambre de Mihail, il y avait plein de boîtes en fait. Il adorait ça, les petites creusées dans le bois, gravées et peintes, celles qui fermaient à clef, celles qui avaient une ouverture coulissante, celles qui en fermaient pas... Il avait même récupéré quelques boites en ferraille. Bien sûr il était heureux d'être apothicaire, et de devoir ranger sur des étagères des bocaux de couleurs et petites boites à l'odeur d'herbes. Dans sa chambre il y avait un coffre, or et rouge, provenant de la gare centrale, tapissé de tissu noir à l'intérieur. Cette boite n'était pas fermée à clef, bien qu'elle ait une serrure, bien que la clef soit dans une petite coupelle juste à côté pleine d'autres clef. Cette boite était disposée sur le seul meuble de sa chambre, une étroite commode ornée de napperons de couleurs, dentelles beiges et tissus brun, comme une boîte à bijou trônerait dans une chambre de femme. A l'intérieur il n'y avait aucun joyau d'aucune sorte. Seulement une profusion de longues mèches rouges éclatantes.

On pouvait reprocher beaucoup de choses à Aël, et en général d'ailleurs on ne se privait pas. Ce qui revenait le plus souvent c'était "Arrête de traîner là si t'as rien à faire". Et c'était indéniable, Aël trainait. Entre deux inventaires, quand les vaisseaux étaient de sortie, il aimait regarder les préparatifs, yeuter les personnes plus utiles, plus indispensables que lui, tout en esquivant le Vieux qui ne manquerait pas de le prendre comme infirmière si l'occasion se présentait une nouvelle fois. Non merci. Même que des fois il croisait des gens vraiment important. Il avait croisé Anastase une fois, de loin. Et même que Leonid lui avait parlé une fois. Bon d'accord c'est parce qu'il l'avait pris pour un nomade Subtilement Infiltré ou capturé ou dieu sait quoi mais... Quand même.
La petite tête rousse au turban vaquait de ça de là. Dur de passer inaperçu avec une telle couleur de cheveux, et pourtant tous ceux qui avaient quelque chose à faire lui prêtaient autant d'attention qu'à un courant d'air -voire moins. Et tous ceux qui faisaient une pause syndicale le suivait des yeux, l'absence de juste milieu était agaçant. Il avait déjà tourné les talons, pour retourner dans son Antre salutaire, quand du coin de l'oeil il repéra quelque chose. Juste un type qui marchait de dos, mais un dos qu'il connaissait. Son coeur suspendit ses battements trois secondes, quatre, six... Avant de recommencer à battre. C'était lui n'est-ce pas, celui qui avait fait de ses cheveux des pauvres guirlandes mortes. C'était bien à cause de lui qu'il avait pleuré toute une nuit ensuite, réveillant ses cauchemars, un goût de vase au fond de la langue. Aël resta parfaitement immobile, consumé de l'intérieur, la peur au ventre de le voir se retourner. Ce ne fut pas le cas. Il effleura son pantalon bouffant, trouvant les reliefs de son couteau, complice. Et un pas après l'autre, se mit à le suivre de loin.



Le pirate avait quitté la Gare, et Aël aussi donc. Même que les gardes ont haussé un sourcil quand il l'ont vu passer, même qu'ils ont faillit lui dire quelque chose. Mais dans le doute, ils l'ont laissé passer. Après tout il n'était jamais sorti. Oui, et bien justement. Déjà sa tête rousse au milieu des herbes folles ne le rendait pas très Furtif. Mais en plus, il réussit à se perdre au milieu de la pelouse géante. Oui se perdre, après tout, toutes les brindilles se ressemblent. Et puis c'était la nature, c'était plein de bruits, de choses qui bougent... L'enfer quoi. Il perdit sa cible de vue assez rapidement en fait, et tourna presque une heure, tombant sur des insectes et autres joyeusetés. Quand il arriva au promontoire, il ne pensait même pas y retrouver qui que ce soit, juste... et bien s'éloigner de l'herbe quelque temps. Crapahuter sur les marches lui disait déjà plus que d'affronter les fourmis et autres trucs. Arrivé à la moitié d'escalier, il jeta un regard curieux à l'intérieur de la petite alcôve. Son coeur battait déjà, peut-être trouverait-il un cadavre ancien, ç'aurait été un bon endroit où le laisser non ? Il manqua tomber des marches quand il aperçut effectivement un corps, allongé à l'ombre paisible du poste de garde. Quelqu'un qui respirait. Quelqu'un qui avait les cheveux et les vêtements du type qu'il suivait. Il remercia une divinité floue mentalement, et se glissa silencieusement dans l'intérieur de pierre. Sa main se glissa sous les tissus de son pantalon, décrochant l'arme qui y était emmêlé et le tira doucement. Son sang battait à ses oreilles, si assourdissant qu'il pourrait sûrement réveiller l'homme par terre. Il se pencha au dessus de lui, incertain de ce qu'il allait faire. Parce que certes, tout ce temps il avait eu envie de le tuer mais. Mais il n'allait pas vraiment le faire si ? Ce qu'il avait fait était... horrible, ignoble, tout ce qu'on voulait mais peut-être pas passible de mort. Alors quoi ? Lui rendre la pareille ? Bah il n'avait pas les cheveux si longs non plus. Décide-toi Aël, fais vite. Penché comme il était, un des bouts de tissus accroché à ses cheveux glissait silencieusement le long de son épaule, fit le saut de l'ange et chatouilla le nez de l'endormit. Le rouquin déglutit de travers, et pris de panique, pressa la lame contre la gorge du pirate. Elle était au moins assez éfilée pour être sentie et reconnue en tant que menace. Parce que lui ce couteau, quand on lui avait donné, avec sa lame longue de dix centimètres et sa garde incrustée de quartz, ça lui avait évoqué un coupe-papier, ni plus ni moins. Il serra les lèvres pour ne pas qu'elles tremblent, pendant que doucement son presque assassin ouvrit les yeux. Lumière. Regard haineux.

    - Juste... Ne bouge pas.

Sa voix était un peu vibrante, et sa mâchoire un peu crispée. Il ne pensait pas avait l'air Intimidant mais espérait bien que l'autre ne bougerait pas. Déjà parce qu'il ne voulait pas déclencher une grave hémorragie par erreur, et aussi parce que non, sans plaisanter, il n'aurait pas la force de le maitriser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Just A Cold Dish [ Kid ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» revenge is a dish best savored cold.
» sorciere mf
» Les jeux d'horreur
» [RP NAINS] Daràk Ugrùn-Dish ! Que la Pierre soutienne notre bras.
» Cold heart snakes [Valeska]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Railway to Heaven ? :: >> Second station : Our world ~ :: Le Promontoire. :: Le Poste de Garde.-
Sauter vers: